La Corse - un paradis dans la méditerranée Français  

Corse Aléria

Aléria

 

> Retour vers la côte est de la Corse

 

Concernant la beauté, Aléria ne se distingue pas des autres endroits de la côte orientale sur la plaine. La route est sans aucun charme. Au grand croisement avant le pont de Tavignano, passe la N200 vers Corte. Une route épineuse descend à la mer, où se trouve un grand et moderne terrain de camping avec embouchure directe sur la mer. En chemin, une petite route passe au domaine “Président”, où de bons vins sont produits. On peut goûter sur place au vin blanc, rosé et rouge. Notre conseil est le vin rouge Prestige du Président, qui est vielli dans un tonneau en chêne.

 

AleriaSur le plateau vers le sud de Cateraggio, comme l'agglomération de la route s'appelle en principe, se trouve le vieil Aléria avec la forteresse génoise “Fort Matra" dans lequel se trouve le musée antique remarquable.

Aléria était dans l´antiquité la plus grande ville de Corse et comptait au meilleur temps plus de 20.000 habitants. Seulement une petite partie de la ville ancienne est jusqu´aujourd´hui déterrée. Déjà 3000 avant J.C. la région autour d´Aléria était peuplée, comme le prouvent des trouvailles en céramique à Terrina. Ici, se trouvait l´un des premiers centres de cuivre de la Corse, pourtant les mines de minerai de Linguiteta ne se trouvaient pas très loin. Vers 656 avant J.C. les Turcs de Foca arrivaient en Corse et fondaient la base Alalia. Dans la bataille navale d´Alalia, en 538 avant J.C. les Turcs de Foca pouvaient tout juste encore repousser les Etrusques et les Cartagénois. Ils ont d´ailleurs été fortement affaiblis et se concentraient par conséquent sur leur base beaucoup plus considérable à Marseille. Alors, pourtant les Etrusques et les Cartagénois réussissaient encore à s'arracher la ville sous les ongles. En 259 avant J.C. les Romains ont conquis pendant la 1ère des 3 guerres Alalia, ont presque complètement détruit la ville et l´a de nouveau construite comme Aléria. Avec le temps, Aleria a été développé en une base militaire et commerciale. Le port militaire était dans l´Etang de Diane, au nord de la ville, le port de commerce dans l´embouchure de Tavignano. Mais aujourd´hui, il n´y plus rien à voir des deux. Aléria disposait de tout ce qui fait une ville romaine : un forum, un palais, un temple, un amphithéâtre, des thermes, des acqueducs et des nécropoles. Avec la chute de l'empire romain, Aléria a perdu aussi en importance et a été détruite par les vandales. La malaria, que devaient avoir apporté les Romains vers la Corse, avait pour conséquence que la commune était pendant longtemps peu peuplé. Enfin, les Génois construisaient le Fort Matra, qui héberge aujourd'hui les objets trouvés du butin. Accès : on traverse dans Cateraggio le Tavignano et on part sur la N198 vers le sud. La route monte après. A droite est l´embranchement au musée et aux fouilles “Site antique” n'est pas à louper. On parque la voiture sur le grand parking. L'accès à travers la vieille Aléria est réservé aux habitants.

 

La fouille

AleriaLes tickets pour la fouille doivent être achetés avant à la caisse du musée. De temps en temps, des contrôles se trouvent sur le terrain de la fouille. L´entrée pour le musée et la fouille coûte ensemble 2 €.

De la ville ancienne on peut visiter le forum, quelques temples, la tente (Siège du chef de la ville), les thermes tout comme une partie d'un porche. L´amphithéâtre, qui se trouve non loin vers le sud de la fouille (on peut voir du terrain les toits en tôle, qu´on a construit dessus), tout comme les nécropoles qu´on ne peut pas visiter.

On a commencé avec les fouilles en 1958. Par manque d´argent, ils étaient limités au centre ancien et sont jusqu'à aujourd'hui fermés pour l'instant. Qui connait les ruines de Rome ou aussi celles de Tharros à l´ouest de Sardaigne sera sûrement un peu décu, car souvent il ne reste plus que les fondations et les murs de fondation à voir. Ceux-ci sont pris d´assaut par des centaines de lézards. Sur l´emplacement barbelé on peut bouger librement. Seulement en haute saison, on fait attention que les touristes ne grimpent pas sur les murs. A l'entrée, une planche d'orientation donne un bon apercu. Le mieux est de la photographier, pour qu´on puisse toujours l´appeler pendant le tour.

 

Le Musée Départemental Jérôme Carcopino d´Aléria (au Fort Matra)

AleriaLe Musée se trouve au premier étage de la forteresse génoise. L´entrée est gardée par un lion en marbre. Sont exposés beaucoup de trouvailles de tombe de l´époque étrusque, grecque et romaine. Les bustes en marbre de Jupiter-Amon et deux récipients en forme d´une tête de cheval et de chien font partie des trouvailles les plus importantes.

Heures d´ouverture : du 16 mai au 30 septembre de 8 à 12h00 et 14 à 19h00 / 1er Octobre – 15 mai de 8 à 12h00 et 14 à 17h00. le 1er mai, 1er et 11 novembre tout comme le 25 décembre et le 1er janvier, fermé.

 


La fouille d'Aléria

 

Aleria Aleria
Aleria Aleria
 
Aleria Aleria
Aleria Aleria
Aleria Aleria
Aleria Aleria
Aleria Aleria
Aleria Aleria
Aleria  

 

Tous les photos de Claudia Lendi

 

 

Corsica Ferries

 

Camping au bord de la mer en Corse

 

Camping U Farniente Bonifacio

 

Camping La Pinède Calvi

 

Camping Les Castors Calvi Corse Toboggan

 

Camping Calvi

 

 

La Corse

 

Reise Know How

 

 

Corsica Ferries