La Corse - un paradis dans la méditerranée Français  

Bastia

Bastia

Bastia

Pour beaucoup de touristes Bastia est la porte de la Corse. Ils arrivent de Savona, Gênes ou Livorno et, à peine ils ont quitté le bateau, cherchent le plus souvent tout de suite le chemin par le tunnel vers le sud. Ceci est naturellement compréhensible, on aimerait bien après tant de temps de voyage, se détendre enfin. Bastia vaut vraiment une visite. La ville avec la place Saint-Nicolas vivante, le vieux port pittoresque et la citadelle génoise tire en haut de la pente contre l'ouest. Là-derrière se trouve la Serra di Pigno, une montagne, qui atteint presque les mille mètres..

Pour l´économie corse, Bastia a une grande signification. Tous les jours, un ferry de camions arrive de Marseille au port et approvisionne l´île avec toutes les nécessités. Celui-ci reste toute la journée au port, est déchargé le matin et chargé l´après-midi.

A partir de 7h00 du matin, quand les ferrys arrivent, la ville explose dans tous les sens. Autrefois, les files de voitures se faufilaient par le boulevard Paoli et après cela devant la citadelle. C´est pourquoi, le tunnel routier était construit en 1984, qui comme mini-tunnel sous la Manche traverse sous le vieux port. Pourtant avec la circulation grandissante, ca bloque toujours, surtout à la sortie du port. Cependant, les premiers nouveaux venus ont aussi plus de temps d'étudier les panneaux des rues.

Qui arrive le matin à Bastia avec le ferry, peut prendre le premier petit-déjeuner îlien en toute tranquillité sur la Place Saint-Nicolas et feuilleter le Corse-Matin, le journal quotidien.

Histoire de Bastia

La commune autour de Bastia était déjà peuplée en 1500 avant J.C. les Romains ont fondé ici la cité Mantinum, mais qui se tenait dans l´ombre de la plus considérée Mariana, située environ 18 km vers le sud. Après la destruction par les Sarasins, se développe au moyen-âge à cet endroit le port de pêche Porto-Cardo, qui a été plus tard débâptisé en Terra-Vecchio. Les Gênois ont fortifié l´endroit du port en 1380. ce bastion aussi son nom à la ville: Bastiglia, en génois Bastia. A partir de 1480, la forteresse a été élargie par un mur dans le rocher au sud du port. Cette forteresse dans le rocher est nommée Terra Nova. Bastia gagnait à vue d'oeil en importance, pourtant, la ville était située plus proche de Gênes qu'Ajaccio, Bonifacio ou Porto-Vecchio. Au 17ème siècle, les gouverneurs génois de l´île ont déplacé leur siège de gouvernement de Biguglia vers Bastia. De 1791 jusqu´en 1811, Bastia était la capitale du Département Golo. Au milieu du 19ème siècle, Bastia s'étendait vers le nord. La Place Saint-Nicolas et les maisons de ces messieurs se trouvant là-derrière apparaissaient. De 1850 jusqu´en 1870, le nouveau port de Bastia a été construit. Celui-ci est encore aujourd´hui le plus important port de commerce et de passagers de la Corse. Presque trois quarts des marchandises que la Corse importe et exporte, sont vendus à Bastia. A partir de 1950, une gigantesque zone industrielle s´est développée vers le sud de Bastia. Un grand quartier avec des appartements bon marché apparaissait aussi.

Tour de la ville de Bastia

Stationnement : qui arrive directement du bateau, se gare de préfèrence près de la Place Saint-Nicolas (entrée au parking et au Parking couvert près de la tour U-Boot au deuxième rond-point en direction du sud). Ainsi, on est après quelques pas sur la Place. On trouve d´autres parkings couverts près de la gare (suivre le panneau vers St-Florent) ou avant la citadelle.

Corse Bastia Place Saint-NicolasLa place Saint-Nicolas forme le Coeur de la ville. Ici il se passe toujours quelque chose : des familles flânent avec leur landaux, l´enfant s´exerce à faire du vélo ou à jouer au football, des amoureux roucoulent sur les bancs et les habitants tout comme les touristes apprécient un café ou un pastis dans un des nombreux locaux, qui s´alignent les uns sur les autres sur le côté ouest de la place rectangulaire de 300 m de long et 70 m de large. Sur la Place Saint-Nicolas, les premiers jeux de SC Bastia ont été transférés. Tous les dimanches matin, se trouve un marché aux puces, dans lequel avec un peu de chance, on peut trouver des beaux souvenirs. Dans la canicule de l´été on peut à peine se représenter qu´en hiver, sur la place, une patinoire artificielle est ouverte. Pendant l´année, sur la place, des occasions comme des concerts et des expositions trouvent toujours lieu. Les nombreuses tables des cafés et restaurants sont placées exactement jusqu´à une ligne blanche et pas un centimètre de plus. On s´assied confortablement à l´ombre des platanes. Au sud de la place personne ne veille mieux que Napoléon Bonaparte sur l'animation. La statue de l´artiste Bartolini montre l´empereur enveloppé dans un toga romain. Au milieu de la place se trouve un pavillon de musique et au nord, on trouve un monument aux morts de la guerre de 1870/71. Du côté tourné à la mer, derrière les voitures en stationnement, on joue souvent aux boules. A la fin du nord de la place, les petits trains de touristes démarrrent pour un tour de la ville. Celui-ci dure 45 minutes et coûte 6 € par personne. A côté on apercoit la tour du sous-marin Casabianca, qui a joué un rôle important pendant la libération de la Corse en 1942.

Bastia vieux portDu côté sud-est de la Place Saint-Nicolas, on va sur une passerelle et suit alors la promenade le long de la mer en direction du vieux port. C´est le port des pêcheurs et quelques petits bateaux à moteur – et des bateaux de plaisance. Sur les rochers sur le côté sud du Vieux-Port, sous lequel le tunnel routier traverse, se tiennent les maisons couleur pastel de Terra-Nova. Les maisons à droite au-dessous de cela sont peu à peu rénovées. Sur le côté nord, l'église Saint-Jean Baptiste surpasse les bâtiments avec ses deux clochers. Elle a été construite de 1636 – 1666 et est le symbole de Bastia. L'agrandissement intérieur baroque vient du 18ème siècle. Les deux tours ont été construites en 1813 (à gauche) et 1864 (à droite). L´église est fermée pendant le l´heure du déjeuner. Sur la Place du Marché, se trouve un marché tous les matins, sauf les lundis.

Bastia Jetée du Dragon vieux portSi on contourne le vieux port, ainsi on arrive au sud du mur du port, la Jetée du Dragon, à sa fin se trouve un phare. D´ici, on a une belle vue sur le vieux port, le nouveau port et la citadelle. Surtout la nuit des motifs photographiques se proposent ici.

Du vieux port, un joli escalier aménagé mène en haut sur la citadelle. On arrive ainsi devant le Jardin de Romieu. Ou l´on monte tous les escaliers à la rue, on suit celle-ci vers la gauche et entre dans la citadelle par la double porte de la ville, la Porte Louis XVI, ou on monte la cage d'escalier qui se trouve plus loin au sud.

Au Palais du Gouverneur se trouvait auparavant le musée ethnographique. Il est d´ailleurs fermé depuis quelques années. 2010 doit être ouvert le musée de l´histoire de la ville de Bastia. Si on suit la rangée de maisons en direction de l´est, ainsi on a une belle vue sur le vieux port. Dans la citadelle, on peut flâner à travers d´étroites ruelles. Au milieu, se trouve la cathédrale Sainte-Marie, qui relayait vers la fin du 15ème siècle la cathédrale La Canonica à Mariana en siège épiscopal. Elle est richement décorée à l´intérieur en style baroque. Derrière la cathédrale se trouve, bien caché, l´Oratoire Sainte-Croix, une petite chapelle baroque. Des escaliers descendent à la partie sud de la citadelle. Ici sautent des courageux en été du mur à la mer. Une enseigne à la construction étrange affirme montrer l´intérieur de „la Corse en miniature“.

On quitte la citadelle ou de nouveau par la porte de la ville près du palais du Gouverneur ou en face de la Cathédrale Sainte-Marie, où deux tours avec des embrasures veillent à l´entrée. Ici, en dehors de la citadelle, il y aussi le nouveau parking.

Si on suit la route très bondée d´abord vers le nord, mais, on ne va alors pas en bas au vieux port, mais suit le boulevard Auguste Gaudin, qui se jette dans le Boulevard Paoli. Celui-ci est la rue commerciale principale de Bastia. On trouve ici beaucoup de magasins de chaussures et de vêtements, le magasin de fans du SC Bastia, qui joue malheureusement seulement en 2ème Division de la ligue et une librairie bien triée avec beaucoup de literature sur la Corse. Parallèlement à cela, la Rue César Campinchi, où on trouve également quelques magasins à recommander. Les amateurs de la musique corse voient ici leur recherche aboutir. Qui souhaite, avant le retour, acheter encore quelques spécialités, trouve celles-ci au magasin U Muntagnolu. Ici, les fromages puants sont emballés aussi sous vide pour le transport!

Le magasin de spécialités le plus beau mais aussi le plus cher se trouve de nouveau sur la Place Saint-Nicolas. Il s´appelle Louis Napoléon Mattei (L. N. Mattei) et jette un regard sur une tradition de plus de cent ans. L´intérieur du magasin semble être à peine changé. L´entreprise a été connue grâce au Cap Corse, un apéritif, qui ressemble au martini. Même si on ne veut rien acheter, un regard à l´intérieur en vaut en tous les cas la peine.

 


Bastia et sa région

 

La région au nord de Bastia est décrite sur la page Cap Corse, la région au sud de Bastia sur la page côte Est.

 

Corsica Ferries

 

Camping au bord de la mer en Corse

 

Camping U Farniente Bonifacio

 

Camping La Pinède Calvi

 

Camping Les Castors Calvi Corse Toboggan

 

Camping Calvi

 

 

La Corse

 

Reise Know How

 

 

Corsica Ferries