La Corse - un paradis dans la méditerranée Français  

Chemin de fer de la Corse

Le chemin de fer de la Corse

Le chemin de fer de la Corse

Le réseau de chemins de fer en forme d'Y de la Corse mesure 230.6 km et lie les villes portuaires de Bastia et Ajaccio (157.4 km) ; de Ponte-Leccia un chemin mène jusque vers Calvi (73.2 km). Le morceau le plus aventurier du Rapide est sans aucun doute le troncon entre Corte et Bocognano. L´étroit chemin de fer surmonte une montée maximale de presque 15% au moyen de nombreux viaducs et de tunnels! 2004 commençait avec le renouvellement de tout le réseau de chemins de fer de Corse. Pendant ce temps, quelques chemins ont été servis seulement en bus. Mais depuis 2008, l´ensemble du chemin est de nouveau praticable. Dans peu de temps, les nouveaux trains reprendront leurs fonctions!

Infos sur les trains corses avec les horaires

 

 

 

 

Corse Eisenbahn CFC Corse Eisenbahn CFC Vizzavona

 

Histoire du chemin de fer corse

Planification longue

Déjà en 1855 l'idée d'un chemin de fer sarde-corse errait dans la tête de monsieur Conti. Mais des plans concrets n´ont pas abouti à l´époque. En 1864, l´idée a été de nouveau reprise. On considérait à construire une ligne de chemin de fer de Bastia le long de la côte orientale jusqu'à Bonifacio. Plus tard, devait être construite une liaison de Porto-Vecchio vers Ajaccio. Avec cela, le col de Bacino de 800 m de haut devait être surmonté. Un tracé de la voie sur le col de Vizzanova avec ses 1163 était à l´époque impensable.

 

En 1868, on décidait alors d'offrir la priorité à la voie intérieure Ajaccio-Corte-Bastia et un bureau des constructions se chargeait des premières études sérieuses. On réfléchissait aussi s´il ne serait pas plus intelligent d´atteindre Corte par Aléria et la vallée de Tavignano en bas, mais il s´est décidé alors cependant pour la variante d'aujourd'hui la vallée de Golo.

 

Aussi l´idée Bastia-Aléria (avec voie secondaire vers Corte) – Porto-Vecchio – Sartène- Ajaccio a été abondonnée. Cette voie aurait évité, certes, les régions les plus montagneuses, cependant serait distinctement plus long que le tracé de la voie directe par le centre de l'île. Le financement de la construction ne pouvait pas être d´ailleurs éclairci et ainsi plusieurs années passaient de nouveau pendant que partout en Europe des réseaux ferroviaires étaient construits assidûment. En 1877, l'Etat s'occupait de l'affaire et passait commande de nouvelles études. Celles-ci se basaient sur une piste large d´un mètre (les plans d´avant prévoyaient une piste large de 1.10 m) et un rayon de virages de 80 m. En outre, une montée maximale était donnée de 30 pour milles. Lorsque les plans avancaient, Calvi et la région de Balagne voulaient avoir de même un raccord au réseau ferroviaire corse et aussi une voie d´Ajaccio vers Propriano a été inclue dans la planification.

16 ans de temps de construction

Corse Eisenbahnviadukt Vecchio Gustave EiffelLe 7 décembre 1878, la construction de la ligne Ajaccio – Bastia a commencé. Un grand défi représentait le tunnel sous le col de Vizzano, un autre le viaduc sur la rivière de Vecchio. Pour le dernier, on a fait appel à l'ingénieur connu Gustave Eiffel. Il s´est décidé finalement pour la variante construction en acier sur des piliers de pierre. Le viaduc Eiffel a été fini le 1er octobre1892 et a une longueur de 140 m. Les deux piliers de pierre se trouvent séparer de 52 m!

 

En 1888, les premières sections ont été ouvertes. C'était le 1er février le troncon Bastia-Corte et Casamozza-Tallone, le 17 juin le troncon Tallone-Ghisonaccia et le 10 décembre le morceau entre Ajaccio et Bocognano.

 

Seulement un an plus tard, des premiers trains pouvaient aussi déjà partir en direction de Balagne, car le 10 janvier le troncon Ponte-Leccia - Palasca a éte ouvert. Egalement en 1889, en effet, le 14 juillet, la section Bocognano - Vizzavona était inaugurée. La plus grande barrière était réussie!

 

Le 15 novembre 1890, la section Palasca-Calvi a été finie. 2 ans plus tard, le 9 octobre 1892, on a ouvert le troncon entre Vivario et Corte, lequel le 3 décembre 1864, a été inauguré solennellement. Après 16 ans de temps de construction, un train pouvait partir pour la première fois de Bastia vers Ajaccio!

Sur la côte Est, ca avancait plus lentement

Malgré beaucoup des faits topographiques simples, la contruction du troncon de la côte est venait seulement lentement. Après qu´on puisse partir en 1888 déjà de Bastia jusque vers Ghisonaccia, on avait besoin pour le troncon Ghisonaccia – Solenzara, qui se représentait avec seulement 20 km un court morceau, jusqu'en 1930, donc 42 ans tout plein! Cinq ans plus tard, le 21 septembre 1935, le troncon Solenzara – Porto-Vecchio pouvait être aussi inauguré. Le réseau ferré corse avait atteint sa plus grande extension.

 

Des raisons pour ces retards massifs étaient des grèves et le début de la 1ère guerre mondiale. Était planifiée la continuation de la ligne de chemin de fer jusqu´à Bonifacio, pourtant la 2ème guerre mondiale entravait ces plans.

Destruction de la ligne sur la côte orientale

En 1943, des troupes allemandes atterissaient en Corse. Ceux-ci bombardaient la ligne de la côte orientale, qui n´était jadis pas encore âgée de 10 ans. La gare de Bastia aussi a été très abîmée par les bombes allemandes. En tout, 450 m de pont, 1 tunnel, 5 gares, 3 halles commerciales, 4 dépôts, 15 locomotives, 3 autorails et 250 wagons ont été complèment détruits. Les archives du train ont été aussi presque complètement détruits par un incendie. Mais non seulement la ligne ferroviaire souffrait beaucoup. Aussi la N198 a été très tirée avec passion. Entre Casamozza et Bonifacio 53 ponts ont été détruits. Après la guerre, le troncon de la côte orientale a été de nouveau remis en service entre Casamozza et Folelli.

Reprise du trafic ferroviaire après la guerre et continuation jusqu'aujourd'hui

Après la guerre, la circulation ferroviaire a été de nouveau reprise. On se contentait du troncon Y et de la section Casamozza-Folelli, qui a été cependant fermée en 1953.

En 1966, les tramway de Balagne ont été rappelés à la vie. Depuis ce temps-là, 7 trains circulent chaque jour sur le très beau chemin le long de la côte.

Depuis 1973, de petits trains conduisent 11 fois par jour entre Bastia et Casamozza.

En 1982, les autorails jaune-rouge originaux avec leur remorque ont été remplacés par des trains plus modernes (bleu-blanc). Les vieux trains circulent encore aujourd´hui sur la ligne Calvi – Ile-Rousse. Près de la gare de Casamozza – où se trouve un dépôt de locomotives - en outre les autorails anciens de l'entre-guerre peuvent être regardés. Ceux-ci se rouillent là-bas.

Plusieurs fois, on voulait fermer le chemin de fer en raison du manque de stabilité, mais cela menait à de fortes protestations dans toute l´île. Le 1er janvier 1983, le CFC – le Chemin de Fer de la Corse – joint le SNCM, le chemin de fer de l´état francais.

En 2004, on a commencé avec la rénovation complète des lignes, beaucoup de gares et les signalisations. Aussi le matériel à roulettes doit être remplacé en grande partie. Tous les rails ont été terminés jusque fin 2008. en tout, 123 millions d´euros ont été investis. D´autres 140 millions d´euros sont dépensés jusqu´en 2013 pour d´autres reconstrutions et aménagements. En tout, la rénovation complète du chemin de fer corse arrivera à 263 millions d'euros.

Dans peu de temps, les nouvelles combinaisons de train, lesquelles sont testées intensément depuis 2007, doivent être mises en service. Il s'agit ici de 40 m longs AMG-801, lesquels sont distinctement plus silencieux et sur les nouveaux rails aussi distinctement plus vite que leurs prédécesseurs.  Dans une combinaison de train il y a 104 places assises. Jusqu´à trois combinaisons peuvent être accrochées les unes aux autres. Particulièrement bien sont les fenêtres panoramiques tirées vers le haut, par lesquelles le monde de montagne corse peut encore se laisser admirer beaucoup mieux. De plus, les trains sont climatisés. En tout, 12 combinaisons sont acquises. Depuis 2009, les trains sont en service.

Aujourd´hui le chemin de fer corse emploie environ 200 employés.

 

Corse Eisenbahn umsteigen in Ponte-Leccia Corse Eisenbahn Pendelzug Calvi Ile-Rousse

 

Les lignes Bastia-Ajaccio et Ponte-Leccia – Calvi comptent aujourd´hui :

Bastia - Corte - Ajaccio

5 x par jour

(dimanche 3 x par jour)

3 1/2 heures
Bastia - Calvi 2 x par jour presque 3 heures
Ajaccio Calvi 2 x par jour environ 4.5 heures
Bastia - Casamozza

20 x par jour

(dimanche 3 x par jour)

30 minutes
Ile-Rousse - Calvi

7 x par jour

(dimanche 6 x par jour)

environ 30 minutes

 

36 tunnels, 14 galeries, 38 ponts et viaducs.

 

D´autres chiffres :

  • le réseau de lignes mesure en tout 230.6 km.
  • la montée maximale fait 30 promille
  • le plus long tunnel (Vizzavona) mesure 3.916 km et est tout droit.
  • le plus long viaduc (Vecchio, construit par Gustave Eiffel) mesure 140 m et est haut de 94 m.

Quelques exemples de prix :

Bastia - Ajaccio: 24.70 €

Bastia - Corte: 11.60 €

Bastia - Calvi: 18.80 €

Ajaccio - Calvi: 28.80 €

Calvi - Corte: 15.70 €

 

Jusqu´à peu, on recevait pour 48 € une Carte Zoom avec laquelle on pouvait aller avec le train pendant 7 jours d´affilée. Mais celle-ci n´est plus à trouver sur le site web du CFC. On se renseigne au comptoir.

 

Corse Eisenbahn Fahrplan Ponte-Leccia Corse Eisenbahn Zug

 

 

Corsica Ferries

 

Arco Plage

 

Camping au bord de la mer en Corse

 

Camping U Farniente Bonifacio

 

Camping La Pinède Calvi

 

Camping Les Castors Calvi Corse Toboggan

 

Camping Calvi

 

 

La Corse

 

Reise Know How

 

 

Corsica Ferries