La Corse - un paradis dans la méditerranée Français  

Circuits touristiques en Corse

Circuits touristiques en Corse

 

Je souhaite proposer ici un circuit d´une et de deux semaines. Justement pour gagner une première impression de l´ile, un circuit est très à conseiller. Ainsi on a un apercu grossier et visite beaucoup de highlights, que la Cose a à proposer. Puisque beaucoup de routes ont été considérablement aménagées en Corse au cours des dernières années, on ne s'assoit plus non plus pendant des heures dans la voiture et on a plus de temps pour des visites, pour se relaxer et pour apprécier.

La Corse est une ile idéale pour des touristes individuels, pour qui souhaitent découvrir le pays de son propre chef. Mais les hotels sont vite complets en pleine saison. Qui veut être sûr, réserve auprès d'un tour-opérateur spécialisé les hôtels et éventuellement une voiture de location déjà d´avance. Une propre voiture est pour le circuit un devoir car le réseau des moyens de circulation publics en Corse est très mal aménagé et ne personne pas d´alternative. Qui est en route avec la tente, trouve en Corse un grand choix de terrains de camping. En général, on trouve aussi en haute saison une place libre.

Bien sûr, on peut aussi décider pour des premières vacances en Corse pour la moitié et ainsi visiter une semaine seulement le nord ou bien le sud. Le choix n´est pas simple, mais je préfère le nord. Là-bas, on a avec le Cap Corse, le Golfe de Porto et les vallées hautes d´Asco et Restonica la diversité de paysages plus grande à admirer que dans le sud, bien que c'est aussi très plein de charme et est également varié avec les montagnes de Bavalla. Dans le sud au contraire, on trouve les plus belles plages.

Circuit d´une semaine

Apercu d´une étape (le temps de voyage est seulement pour le temps de voyage nécessaire sans les pauses photos!) : idéal est une arrivée en ferry tôt le matin (voyage de nuit). Si on arrive seulement dans l´après-midi à Bastia, ainsi un tour du Cap Corse est très lié avec beaucoup de stress.

Description du tour de la Corse - circuit d'une semaine

Etappe
Distance
Durée du trajet
Bastia - St-Florent
112 km
3 h
St-Florent - Calvi
69 km
1 h 15 min
Calvi - Porto
80 km
2 h 20 min
Porto - Corte
85 km
2 h
Corte - Propriano
137 km
2 h 15 min
Propriano - Porto-Vecchio
89 km
1 h 10 min
Porto-Vecchio - Solenzara
40 km
1 h 30 min
Solenzara - Bastia
103 km
1 h 30 min
Total
715 km
15 h

 

Circuit en Corse dans une semaineBastia - St-Florent : après l´arrivée à Bastia, on part la côte est le long du Cap Corse vers le nord. On prend la première halte à Erbalunga. A Macinaggio, la route quitte la côte et traverse la presqu´île. Juste après Ersa, sur le Col de la Serra, on monte au moulin restauré. Le panorama est unique! On continue vers Centuri-Port, le village de pêcheurs le plus pittoresque de la Corse. La route sur la côte ouest du Cap Corse monte par la côte vers le sud. On apprécie des vues magnifiques en bas de la mer. A Nonza, on visite la petite tour. On continue sur Patrimonio, le village de vignerons célèbre, où partout des dégustations de vins peuvent être goûtées. D´ici, ce n´est plus qu´une petite enjambée jusqu´à St-Florent.

 

St-Florent – Calvi : à travers le désert des Agriates, on va vers l´ouest. On apprécie une belle vue de la Bocca di Vezzu. Juste après, on atteint la route nationale, qui va rapidement jusqu'à Ile-Rousse. Ici, il vaut la peine de faire une promenade au phare sur la presqu´île. Après Calvi, ou on va rapidement sur la route nationale ou bien quand on a du temps, sur Corbara et Cateri et atteint ainsi près de Lumio de nouveau la N197. Mais le tour de Balagne peut être aussi continué aussi par Montemaggiore, Zilia et Calenzana. Calvi est une ville magnifique avec une citadelle pittoresque et de belles rues pour flâner le long du port.

 

Calvi - Porto : il y a deux possibilités, d´aller de Calvi vers Galéria. Ou on choisit la variante rapide passant par l´aéroport ou bien on prend le chemin de la côte riche en courbes. Les deux routes se rencontrent avant le pont sur la rivière de Fango de nouveau ensemble. Qui veut, fait un petit détour vers Galéria. Sinon, on part en direction de Porto. Le chemin est beau eton a toujours de belles vues en bas à la mer. A partir du Col de la Croix, on voit en bas du Golfe de Porto, le plus golfe de Corse. Après l´arrivée à Porto ca vaut la peine le soir le voyage à travers la Calanche après Piana qu'on ne peut laisser passer en aucun cas. On apprécie de magnifiques vues aussi de la D824, qui mène de Piana à la plage de Arone. Sur le retour vers Porto, on peut attendre près des rochers en coeur le coucher du soleil.

 

Porte – Corte : on laisse maintenant la côte ouest et va sur Evisa en haut sur le plus haut col de la route de Corse, le Col de Vergio. La plupart est surprise ici, quand il apercoit les remontées mécaniques. Sur ce chemin et aussi derrière le col, des cochons sont avec garantie là! On passe par la plaine de Niolo et après par la gorge étroite de Scala di Santa Regina. A Ponte Castirla on va vers Francardo et de là, en direction de Corte. C´est aussi possible de partir sur la D18 étroite vers Corte. Dans la ville universitaire de Corte, la capitale secrètre de l´île, on pourrait visiter absolument le musée corse de la citadelle. La vue du Belvédère est aussi avantageuse.

 

Corte-Propriano : on quitte Corte vers le sud sur la N193, en direction d´Ajaccio. Juste avant Vivario, on traverse sur un nouveau pont le Vecchio. A côté, sur le côté droit, on apercoit le viaduc de chemin de fer construit par Gustave Eiffel. Enfin, on atteint le col de Vizzavona, avant que ça aille par la vallée de Gravona en bas en direction de la capitale de l'île. Qui veut se dégourdir les jambes en chemin, tourne peu après Bocognano sur la D27 et visite l'une des plus hautes cascades de la Corse, la Cascade du Voile de la Mariée. Pour les amoureux des animaux, la visite du parc aux tortues A Cupulatta soit conseillée. Napoléon est né à Ajaccio. Aujourd´hui, sa maison de naissance est un musée beaucoup visité. Ici, l'empereur des Français est de toute façon omniprésent. Le voyage continue sur la N196 vers Propriano. On pourrait aussi partir le long de la côte sur la D55, cependant cela s'étend énormément en longueur. Une visite de l'un des lieux préhistoriques le plus connu de Filitosa avec ses statues de menhir artistement travaillées ne devraient laisser passer des intéressés historiquement en aucun cas.

 

Propriano – Porto-Vecchio : de Propriano, ce n´est pas loin jusqu´à Sartène, le plus corse de toutes les villes corses. En chemin, un détour vaut la peine sur le pont génois Spin´à Cavallu. À Sartène, on peut boire confortablement sur la Place Porta un café et après flâner à travers les ruelles étroites et sombres. Sur la N196, ca va vite en direction de Bonifacio. En chemin une halte photo vaut la peine sur le col Roccapina, d´où on voit les lions en pierre et le mirador génois représenté. Les amoureux du vin font un détour vers Figari et goûtent là-bas, qui à mon avis, le meilleur vin rouge de Corse dans le Domaine de Tanella. A Bonifacio, on ne doit pas laisser passer en aucun cas le tour de bateaux! La vue sur la vielle cité construite sur les rochers de calcaire est sensationnelle. On ne devrait également pas manquer une promenade à travers les ruelles étroites de la vieille ville et aussi les escaliers raides d´Aragon. La route vers Porto-Vecchio est la plupart tout droit. On trouve les plus belles possibilités pour se baigner à la plage de Palombaggia ou Rondinara.

 

Porto-Vecchio – Solenzara : de Porto-Vecchio, on part sur la D368 par Ospedale et le col de Illarata au village de montagne de Zonza. En chemin – surtout de la sortie du village de Ospedale – on a une belle vue du golfe de Porto-Vecchio. Aussi le barrage en béton du réservoir de l'Ospedale est traversé. Juste après le barrage en béton on peut entreprendre une petite randonnée à la cascade de Piscia di Gallo. Celle-ci a 60 m de haut et absolument verticale! De Zonza, la D268 mène au magnifique col de Bavella. Ici en haut, on peut très bien se dégourdir les jambes. Après, la route descend raide dans une vallée profonde et enfin de nouveau haut au col de Larone. Un instant plus tard, la route attaint la rivière Solenzara et suit celle-ci jusqu´en bas à la côte. En chemin des vasques magnifiques invitent à une baignade dans la rivière limpide! Ne manquer en aucune manière. Les plus beaux bassins se trouvent près du snack Gaglioli ou près du terrain de camping U Rosumarinu.  Qui ne trouve pas d´hérgement à Solenzara ( il y a seulement deux terrains de camping et peu d´hotels), part sur la N198 vers le nord jusqu´à Ghisonaccia.

 

Solenzara – Bastia : la dernière étape suit toujours la route nationale jusqu´à Bastia. Si le bateau quitte cependant seulement le soir, plusieurs beaux détours peuvent être faits. A Aléria, on tourne en direction de Cervione et vite là-bas le petit mais fin musée. La vue sur la plaine côtière de l´est est merveilleuse. Sur la D330, la dite corniche, on part – devant une belle cascade – vers San-Nicolao et de là de nouveau jusqu´à la N197. d´autres detours mènent ou par les villages de Casinca, autout de l´étang de Biguglia (cathédrale pisane La Canonica et la ville romaine Mariana) ou bien par la gorge de Lancone à la chapelle romaine San Michele de Murato. Qui est trop tôt à Bastia, lui soit  recommandé le voyage haut sur le Col de Teghime et jusqu' en haut au Serra di Pigno. Le panorama de ce refuge de Bastia, haut de presque 1000 m, est grandiose !

 

Description du tour de Corse – circuit de deux semaines

Etappe
Distance
Durée des trajets
Bastia - Centuri
55 km
1 h 10 min
Centuri - St-Florent
60 km
1 h 40 min
St-Florent - St-Florent
0 km
St-Florent - Calvi
69 km
1 h 15 min
Calvi - Calvi
0 km
Calvi - Porto
80 km
2 h 20 min
Porto - Porto
0 km
Porto - Corte
85 km
2 h
Corte - Propriano
137 km
2 h 15 min
Propriano - Propriano
0 km
Propriano - Porto-Vecchio
89 km
1 h 10 min
Porto-Vecchio - Porto-Vecchio
0 km
Porto-Vecchio - Aléria
72 km
1 h 50 min
Aléria - Bastia
70 km
1 h 15 min
Bastia - Bastia
0 km
Total
717 km
12 h 15 min

 

 

Sur le circuit de deux semaines proposé, l´hébergement n´est pas changé tous les jours.

 

Circuit autour de la Corse en deux semainesBastia – Centuri : après l´arrivée à Bastia, on part le long de la côte est du Cap Corse vers le nord. On fait la première halte à Erbalunga. A Pietracorbara, on trouve une belle plage de sable, avant qu'on passe devant la tour génoise photogénique. A Macinaggio, la route quitte la côte et traverse la presqu´île. Qui est arrivé le matin avec le ferry, a sûrement encore le temps, d´aller vers Barcaggio – situé tout près de la pointe du nord du Cap Corse -. Ici aussi il y a une belle plage de sable. La petite Ile de Giraglia est disposée. De nouveau sur la D80, on monte du col de la Serra au moulin à vent restauré Mattei. Le panorama est unique! Cela continue en bas vers Centuri-Port, le village de pêcheurs pittoresque de Corse. On apprécie le coucher de soleil ou de la terrasse du restaurant Le Langoustier ou bien du mur de port.

 

Centuri – St-Florent : de Centuri, on v avers Morsiglia, où on retrouve la D80. celle-ci est étroite et riche en courbes jusqu´à Pino, mais les vues profondes en bas sur la mer sont magnifiques. Juste avant Pino, on suit la signalisation vers Luri jusqu´au col de Santa Lucia. Là à droite, une route étroite mène haut, laquelle on suit jusqu´à la fin. D´ici, ca va à pied en 20 minutes haut à la tour de Senèque avec un panorama grandiose. De retour à Pino, ca continue vers le sud. Une autre halte se propose à Nonza. Ici aussi, une tour avec de jolies vues est visitée. A Patrimonio, le village de vignerons connu, où partout des dégustations de vin peuvent être faites, on quitte le Cap Corse. D´ici, ce n´est plus qu´à deux pas jusqu´à St-Florent.

 

St-Florent – St-Florent : le matin, un circuit se propose à travers Nebbio par San-Pietro-di-Tenda, Sorio, Piève Murato, Oletta au col de Teghime. De là, une petite ruelle étroite mène en haut sur la Serra di Pigno de 961 m de haut avec son panorama lointain. De retour à St-Florent, la plage de Roya invite à une baignade ou bien on part avec un bateau à vapeur de touristes à la merveilleuse plage Loto.

 

St-Florent – Calvi : la D81 mène à travers le Désert des Agriates. D´ici on a toujours de belles vues sur la côte ouest du Cap Corse. Enfin on arrive sur la N1197 qu'on suit jusqu'à Lozari. Là on tourne sur la N197 vers Belgodère et va à partir de là sur la D71 vers Speloncato. Les deux sont des villages extrêmement beaux de Balagne. De Speloncato, le détour vaut la peine sur la Bocca di a Battaglia à 1099 m de haut. Le circuit continue à travers la Balagne orientale par Feliceto, Cateri, Sant´Antonio, Aregno, Corbara vers Ile-Rousse. Là, on se prom`ne au phare sur la presqu´île rouge et part tard dans l´après-midi sur la N197 vers Calvi.

 

Calvi – Calvi : qui n´a pas encore visité la citadelle de Calvi, devrait le faire le matin. Après un tour par la Balagne ouest s´offre sur Calenzana, Zilia, Montemaggiore, Cateri, Lavattogio et Lumio. De Lumio, une petite randonnée peut être enterprise au village délaissé d´Occi. Dans l'après-midi plus tardif, on devrait aller à Notre-Dame de la Serra et jouir du panorama sur tout le golfe de Calvi.

Calvi – Porto : il y a deux possibilités, de partir de Calvi vers Galéria., ou on choisit la variante rapide en passant par l´aéroport ou bien on prend le chemin côtier D81b, riche en courbes et en vues. Les deux routes se rencontrent de nouveau devant le pont sur la rivière de Fango. Qui veut, fait un court detour vers Galéria. Un rafraichissement dans la rivière limpide est aussi possible. Au prochain, le lieu de baignade se trouve au pont génois. Après on continue en direction de Porto. Le chemin est merveilleux et on jouit toujours de jolies vues en bas sur la mer. A partir du col de la Croix on voit en bas sur le golfe de Porto, le golfe le plus beau de la Corse.

 

Porto – Porto : qui aime se baigner, trouve tout autour du golfe de Porto plein de petites baies. Particulièrement belles sont les plages de Gratelle et Bussglia du côté nord et du côté sud la petite baie de Ficajola. Porto lui-même dispose aussi d´une grande plage de graviers. Ce qui préfère du sable, va à Piana et de là à la plage d'Arone. Plusieurs randonnées se proposent aussi. Spectaculaire est sur le Capu Rossu ou bien on marche sur le côté nord du golfe sur la Punta Castellucciu. Point fort du golfe de Porto est la Calanche juste avant Piana! Les rochers déjà rouges de toute facon  éclairent le soir encore plus forts. Une petite randonnée mène à la Tête du Chien au Château. Vraiment romantique est un coucher de soleil avec vue sur les rochers en coeur!

 

Porto – Corte : on quitte maintenant la côte ouest et monte sur Evisa au col de la route la plus haute de Corse, le col de Vergio. La plupart est ici surprise quand ils apercoivent les remontées mécaniques, qui se trouvent un peu en bas en direction orientale. Sur ce chemin et aussi derrière le col des cochons sur la route sont garantis! On part à travers la plaine de Niolo et après à travers la gorge étroite de  Scala di Santa Regina. A Ponte Castirla, on part vers Francardo et de là en direction de Corte. C´est aussi possible de partir sur l´étroite D18 vers Corte. Dans la ville universitaire de Corte, la capitale secrete de l´île, on devrait visiter absolument le musée corse de la citadelle. La vue du Belvédère est aussi avantageuse.

 

*** on pourrait aussi bien passer une deuxième nuit à Corte et économiser celle-ci à Propriano. Ainsi on pourrait monter la vallée de Restonica et entreprendre la randonnée extrêmement aimée du lac de Melo- et Capitello.***

 

Corte – Propriano : on quitte Corte vers le sud sur la N193, en direction d´Ajaccio. Juste avant Vivario, on traverse sur un nouveau pont le Vecchio. A côté, sur le côté droit, on apercoit le viaduc de chemin de fer construit par Gustave Eiffel. Enfin, on atteint le col de Vizzavona, avant que ça aille par la vallée de Gravona en bas en direction de la capitale de l'île. Qui veut se dégourdir les jambes en chemin, tourne peu après Bocognano sur la D27 et visite l'une des plus hautes cascades de la Corse, la Cascade du Voile de la Mariée. Pour les amoureux des animaux, la visite du parc aux tortues A Cupulatta soit conseillée. Napoléon est né à Ajaccio. Aujourd´hui, sa maison de naissance est un musée beaucoup visité. Ici, l'empereur des Français est de toute façon omniprésent. Le voyage continue sur la N196 vers Propriano.

 

Propriano – Propriano : la région autour du golfe de Valinco est riche en trouvailles préhistoriques. Tout en avant Filitosa est à mentionner avec les statues de menhir merveilleusement travaillées. Dans le Sartenais, on trouve la plus grande accumulation de menhirs de tout l'espace de la Méditerranée. Un joli dolmen est aussi à voir. Un beau tour se propose : de Propriano, on part sur la D121 vers Campomoro et de nouveau un bout de nouveau vers Belvédère. On continue via D21 sur Grossa sur la D48 et après en direction de Tizzano. On trouve le dolmen et deux accumulations de menhirs sur le Plateau de Cauria, la plus grande collection de menhirs (Alignement de Pagliaggiu) se trouve juste avant Tizzano. Tôt le soir, on peut prendre un apéro sur la place Porta de Sartène et après flâner par les ruelles étroites de la vieille cite. Le muse préhistoriques vaut aussi une visite. Au côté nord du golfe de Valinco on trouve plusieurs jolies baies de baignade.

 

Propriano – Porto-Vecchio : en chemin vers Sartène un détour au pont génois Spin´à Cavallu vaut la peine. Sur la N196, ca vite rapidement en direction de Bonifacio. En chemin, une halte photo vaut la peine sur le col de Roccapina, d´où on voit les lions en Pierre et les miradors génois disposés d'une façon excellente. Les amoureux du vin font un detour vers Figari et goûtent là-bas le, à mon avis, meilleur vin rouge de Corse au Domaine de Tanella (Cuvée Alexandra). A Bonifacio, on ne doit en aucune facon laisser le tour de bateau! La vue sur la cité construite sur les roches calcaires est sensationnelle. On ne devrait pas également manquer une promenade à travers les ruelles de la vieille ville et aussi les escaliers raides d´Aragon. La route vers Porto-Vecchio est la plupart tout droit. On trouve les plus belles possibilités de baignade sur la plage de Palombaggia ou Rondinara.

 

Porto-Vecchio – Porto-Vecchio : autour de Porto-Vecchio, on trouve de nombreuses forteresses. La plus avantageuse est celle d'Arragiu. Mais aussi les amoureux de la plage viennent dans cette région complètement heureux. Au sud et au nord, il y a des plages blanches, merveilleuses. Un jour ideal pour la relaxation!

 

Porto-Vecchio – Aléria : de Porto-Vecchio on prend sur la D368 par Ospedale et le col d´Illarata au village de montagne Zonza – surtout de la sortie du village d´Ospedale – on a une belle vue sur le golfe de Porto-Vecchio. Aussi le barrage en béton du réservoir de l'Ospedale est traversé. Juste après le barrage en béton on peut entreprendre une petite randonnée à la cascade de Piscia di Gallo. Celle-ci a 60 m de haut et absolument verticale! De Zonza, la D268 mène au magnifique col de Bavella. Ici en haut, on peut très bien se dégourdir les jambes. Après, la route descend raide dans une vallée profonde et enfin de nouveau haut au col de Larone. Un instant plus tard, la route attaint la rivière Solenzara et suit celle-ci jusqu´en bas à la côte. En chemin des vasques magnifiques invitent à une baignade dans la rivière limpide! Ne manquer en aucune manière. Les plus beaux bassins se trouvent près du snack Gaglioli ou près du terrain de camping U Rosumarinu. Sur la N198 on part jusqu´Aléria, où on peut visiter le soir encore la fouille de la ville romaine et le musée lui appurtenant.

 

Aléria -  Bastia : la dernière étape suit toujours la route nationale jusqu´à Bastia. Si le bateau quitte cependant seulement le soir, plusieurs beaux détours peuvent être faits. A Aléria, la fouille romaine et le musée peuvent être visités. A Prunete, on tourne en direction de Cervione et visite là le petit mais fin musée. La vue sur la plaine côtière de l´est est merveilleuse. Sur la D330, la dite corniche, on part – devant une belle cascade – vers San-Nicolao et de là de nouveau jusqu´à la N197. d´autres detours mènent ou par les villages de Casinca, autout de l´étang de Biguglia (cathédrale pisane La Canonica et la ville romaine Mariana) ou bien par la gorge de Lancone à la chapelle romaine San Michele de Murato. Qui est trop tôt à Bastia, lui soit  recommandé le voyage haut sur le Col de Teghime et jusqu' en haut au Serra di Pigno. Le panorama de ce refuge de Bastia, haut de presque 1000 m, est grandiose!

 

 

Corsica Ferries

 

Camping au bord de la mer en Corse

 

Camping U Farniente Bonifacio

 

Camping La Pinède Calvi

 

Camping Les Castors Calvi Corse Toboggan

 

Camping Calvi

 

 

La Corse

 

Reise Know How

 

 

Corsica Ferries