La Corse - un paradis dans la méditerranée Français  

Corte

Corte

Corte se trouve au centre de l´île et est la capitale secrète de Corse. A l´époque de l´indépendance de la Corse entre 1755 et 1769 sous Pasquale Paoli, Corte était la Capitale. Elle le doit aussi sans doute à son emplacement avantageux. Corte se trouve sur le chemin Bastia - Ajaccio et en plus sur Tavignano, qui de par sa vallée, on arrive vite sur la côte est. A Corte, la Restonica se jette aussi dans la deuxième rivière la plus longue de Corse. La région autour de Corte a beaucoup à proposer. Surtout tous les randonneurs estiment la ville comme point de départ pour les nombreuses randonnées. De plus, on trouve beaucoup de lieux de baignade dans la rivière.

Histoire de Corte

CorteLa région autour de Corte était déjà peuplée au temps de bronze. On trouve des traces de ce temps encore sur le Punta di u Corbu au sud de la ville. Les Maures ont fondé sur l'éperon de roche au-dessus du confluent de Tavignano et de Restonica la première colonie qui s'appelait le Mascara. En 1420, Vincentello d´Istra, vice-roi de la Corse, a érigé, sous l´ordre du roi d'Aragonie une citadelle. En 1434, les Génois ont repris la forteresse après l´exécution de Vincentello et ont élargi toujours celle-ci. En 1553, Sampiero Corso, le plus corse des corses, a conquis avec les Français la ville. Mais de par le contrat avec Cateau Camprésis, elle est 6 ans plus tard de nouveau aux Génois. En 1730, Corte a été conquis par les combattants pour l´indépendance Corse sous Ceccaldi et Giafferi. Mais cette garnison n´était que de courte durée car deux ans plus tard, Corte a été reconquis par les Génois, qui ont été soutenus par les Habsbourgeois. Cependant, les insurgés ont réussi de nouveau à amener la ville dans leur violence. Mais en 1739, Corte devait se rendre aux troupes françaises. D´abord en 1753 que la ville a été de nouveau conquise sous Gianpietro Gaffori. En 1755, Pasquale Paoli nommait Corte comme Capitale de la Corse et a fondé ici une université en 1764. Après la défaite de Paoli à Ponte Nuovo en 1769, la Corse est allée, ainsi que Corte, aux Français. Paoli a fui en exil vers l´Angleterre. Corte a perdu ensuite en importance, mais est restée pour les Corses toujours la Capitale secrète de l´île. En 1962, la légion étrangère s'installait à Corte. Celle-ci a quitté la ville en 1983. En 1981, l´université, qui a été fermée après la défaite, a été de nouveau ouverte. Encore aujourd´hui, elle est la seule université de Corse. Il y a plus de 4300 étudiants et étudiantes inscrits. On trouve des informations sur l´université sur le site web de l´uni. Aujourd´hui, Corte est un lieu de tourisme plus important et le point de départ de beaucoup de randonnées dans la région.

Tour de la ville à Corte

Accès :Ce n´est pas très facile de se retrouver à sa propre voiture à Corte. Le mieux est, quand on gare sa voiture dans le nouveau parking couvert vers le sud de la route commerçante principale et découvre la ville à pied. Arrivant d’ Ajaccio, on arrive à un sens giratoire. A droite, se trouve le grand supermarché. On prend ici la deuxième sortie et arrive ainsi au deuxième sens giratoire près de la gare. Ici on prend la première sortie, traverse le Tavignano et arrive à un signal lumineux, où on suit à gauche. On tourne à gauche, passe devant le terrain universitaire et arrive 300 m après au nouveau parking couvert. Arrivant d´Aléria, on atteint de même le sens giratoire près de la gare. Qui arrive de Bastia part sur la N193 jusqu`au signal lumineux, tourne là-bas à droite et suit d la route devant le terrain de l´uni jusqu´au parking couvert qui se trouve sur le côté gauche de la route. D´autres possibilités de parking se trouvent vers le nord de la citadelle ou au confluent de Tavignano et le Restonica.

 

Si on quitte le parking couvert, on entre à l´étage supérieur semblant désolant. On part ici vers l´ouest à travers les maisons et arrive ainsi sur le Cours Paoli, la rue commerçante de Corte. Ici se trouvent de nombreux magasins. Si on va vers le nord, on atteint la Place du Duc de Paduque, où se trouvent deux hôtels. Vers le sud, le Cours Paoli monte et on atteint ainsi la Place Paoli, à son centre monsieur Pasquale Paoli en forme d'une statue de bronze est à admirer. Tout autour, on trouve de nombreux restaurants, cafés et magasins de souvenirs. Si on tourne juste avant d´atteindre la Place à droite dans une ruelle de côté, on arrive sur un vieux cave à vins. Là-bas même en plein été il fait agréablement frais et on peut tranquillement déguster un vin.

 

Gian Pietro GafforiDe la Place Paoli, un escalier plat mène, la Rue Scoliscia de boules de granit poncées du Tavignano et le Restonica haut à la Place Gaffori. De facon analogue à la Place Paoli, on trouve ici de même une statue de bronze, cette fois de Monsieur Gian Pietro Gaffori, qui montre aux Corses, dans quelle direction aller. Au socle, on trouve un relief plat, qui montre une scène dramatique : la femme de Gaffori, Faustine, tient un flambeau ardent sur un baril de poudre et contraint ainsi les citoyens désespérés à supporter. Autrefois, les Génois devaient avoir utiliser l'absence du général Gaffori et avoir attaqué sa maison. Quelques Corses se sont dépêchés à l'aide de Faustine Gaffori et ils se sont barricadés dans la maison. Des jours durant, ils se sont défendus contre les grêles de balles des Génois. L´urgence a été toujours plus grande et les alliés ont recommandé à Faustine de se rendre. Celle-ci n´en voulait rien savoir et a apporté un baril de poudre dans la chambre inférieure, où elle menaçait de faire sauter la maison dans l'air, s´ils ne cessaient pas de tirer sur l'ennemi. L´argument a convaincu leurs amis et ils ont tenu jusqu´à ce que le général Gaffori est revenu avec son tas de Corses et a chassé les Génois. Aujourd'hui encore, les trous d'entrée sont à voir dans la façade de la maison, laquelle se trouve sur la Place Gaffori.

 

Corte EgliseDe même sur la Place Gaffori se trouve l´Eglise de l´Annonciation. Elle a été érigée en 1450 et au 17e siècle vastement restaurée et agrandie. Le haut et étroit clocher passe merveilleusement à l´image de la vielle Ville, surtout quand on regarde d´en bas de la citadelle. A l´intérieur de l´église une figure du Saint Theophil est à voir. Il est né en 1676, a adhéré à 17 à l'ordre des Franciscains et a agi pendant de longues années en Italie, où il fondait plusieurs Ermitages. En 1730, il est revenu de nouveau en Corse, avant qu'il meure en 1740 en Italie. En 1930, il est sacré saint par le pape Pius XI.

 

Si on passe à droite devant l´église, on arrive sur un magasin mignon. Le temps semble s´être arrêté là-bas. € est l´unique signe sur les étiquettes qui indique qu'on n'a pas manqué le changement.

 

Corte petit magasinUn peu au-dessus de la Place Gaffori se trouve un parking, d´où on arrive à travers un portail aussi dans la citadelle. Mais avant qu´on passe là-bas, on devrait s´arrêter à droite et aller le long du mur de la forteresse vers le sud. On suit le panneau Belvédère, traverse un beau restaurant bien placé et ainsi arrive sur une plate-forme de vue, d´où l´on a une belle vue sur Corte et la partie supérieure de la citadelle, le Nid d´Aigle. Un motif photographique extrêmement apprécié. Près des deux vallées, il s´agit de la vallée de Restonica (à gauche) et de la vallée de Tavignano (à droite).

 

Sur le même chemin, on retourne au parking et entre par la porte déjà mentionnée de la citadelle. Sur la grande place devant le musée, la Place du Poilu, de nombreux concerts s´y déroulent. Près du grand bâtiment sur la droite, il s´agit du Palais National, l´unique siège du gouvernement de Paoli. Aussi l'université fondée par Paoli en 1764 se trouvait dans ces masures bien descendues aujourd'hui. 300 étudiants étaient à l´époque inscrits. Aujourd´hui, le bureau de tourisme est installé ici. Dans la maison numéro 1, sur la Place du Piolu, vivait jusqu´en 1769 aussi la famille Bonaparte, avant qu´elle ait déménagé vers Ajaccio.

 

Musée de la CorseLa visite du Musée de la Corse, qui a été ouvert en 1997, vaut en tous les cas la peine. La construction moderne de l´architecte italien Andrea Bruno s'intègre harmonieusement avec les murs de la citadelle. Le musée montre dans l'exposition permanent une portrait de l'histoire de la Corse , la vie des pâtres dans les bergeries, le développement touristique, les fraternités, l'industrie et la musique. A côté, il y a à chaque fois une exposition temporaire. Malheureusement, photographier dans le musée est strictement interdit. Le ticket justifie aussi à la visite de la citadelle. Celui-ci retourne jusqu´à la plus grande partie du 15e siècle. Il a été construit par Vincentello d´Istra, vice-roi de Corse (voir Histoire de la ville de Corte). Depuis le départ de la légion étrangère française en 1984 la citadelle peut être de nouveau visitée. Les toilettes à la turque et l'espace de geôle sont particulièrement remarquables. La nuit, la partie sud de la citadelle est clairement allumée, de temps en temps aussi vraiment kitsch avec toujours des couleurs changeantes.

Heure d´ouverture du musée et de la citadelle : 22.6 - 20.9, tous les jours de 10 à 20h00 / du 22.9 - 31.10, tous les jours sauf les lundis de 10 à 18h00 / 1.11 - 31.3 les mardis jusqu´aux samedis de 10 à 17h00 / 1.4 - 21.6 tous les jours sauf les lundis et 1er mai de 10 à 18h00. Entrée : 5,30€. Il y a plus d´infos sur le web sur le musée et l´actuelle exposition.

 

CorteOn a une belle vue sur la citadelle aussi du terrain de camping Chez Bartho, qui se trouve à l´est de la citadelle sur l´autre côté de Tavignano. Comme l´Acropole, la forteresse s´élève d´ici dans les hauteurs. De Belvédère un chemin à peine connu descend au Tavignano. Qui a planté sa tente sur le camping Chez Bartho, a réussi par ce chemin à aller plus vite en ville même si certains mètres de hauteur doivent être surmontés.

 

Sur le chemin du retour de la citadelle en bas sur la Place Paoli, on ne devrait pas manquer, de flâner par les étroites ruelles de la vieille ville. Pour cela, on passe de nouveau devant l´église à droite au petit épicerie jolie et reste après à gauche.

 

Pont près du confluent du Tavignano et de la RestonicaA peine connu est le pont suspendu au confluent de Restonica et Tavignano. Il n’est certes pas un highlight touristique mais tout de même à emprunter. Si on va par les escaliers de la Place Gaffori sur la Place Paoli, on passe devant le magasin de souvenirs et tout droit à travers les maisons en bas. Ainsi on arrive sur l´Avenue Président Pierucci. Celle-ci on la traverse et va toujours tout droit. Plus loin en bas, on arrive sur un grand parking, où on s’arrête en biais à droite et au coin arrière monte jusqu´au pont.

Restaurants à Corte

Le choix de restaurants à Corte est très grande et la qualité proposée se trouve distinctement au-dessus de la moyenne sur l´île. Nous pouvons très conseiller le U Museu, qui se trouve entre la citadelle et la place Gaffori. Il propose des menus corses excellents et aussi une carte variée. Nous préférons la Soupe paysanne corse et les Canneloni au Brocciu. Une spécialité de Corte est de plus la truite, que l´on peut apprécier de même au U Museu.

 


Corte

 

 

Corsica Ferries

 

Arco Plage

 

Camping au bord de la mer en Corse

 

Camping U Farniente Bonifacio

 

Camping La Pinède Calvi

 

Camping Les Castors Calvi Corse Toboggan

 

Camping Calvi

 

 

La Corse

 

Reise Know How

 

 

Corsica Ferries