La Corse - un paradis dans la méditerranée Français  

Corse

Le premier coup d'oeil de la Corse

carte de la Corse

La Corse se trouve entre les degrés 43,01 et 41,22 par rapport au Pôle Nord, comme Rome et Barcelone, et entre les degrés 9,43 et 8, 33 par rapport à l’Est, comme Gênes.

Sa superficie est la quatrième en Méditerranée par ordre de grandeur, avec 8,699 km² (La Haute-Corse : 4685 km²et la Corse-du-Sud 4014 km²), après la Sicile : 25.461 km², la Sardaigne : 24.089 km2, et Chypre : 9.251 km2. Sa longueur est de 183 km et sa largeur de 83 km. Son périmètre atteint plus de 1.000 km à cause des nombreuses baies, dont le tiers environ sont des plages. La distance entre l’île et Nice est de 180 km tandis que Livourne, en Italie, est à 83 km et la Sardaigne seulement à 12 km. Les formes du relief remontent à l’ère tertiaire, comme les Alpes.

 

relief CorseLe socle comprend les 2/3 de la superficie et est composé avant tout de granit. La zône d’ardoises s’est composée par couches à partir des sédiments entreposés dans la mer. La Corse est aussi définie comme la montagne dans la mer, et cela avec raison. Le plus haut point, le Monte Cinto, 2.706 m, se trouve à 25 km de la côte. Dans l’ensemble, on trouve dans l’île plus de 50 sommets qui dépassent 2.000 m ; d’autres sources disent entre 20 et 70. Ils se répartissent le long de l’île et forment une chaîne centrale qui a légèrement la forme d’un S. La Corse a une altitude moyenne de 568 m - la Sicile de 441 et la Sardaigne de 334 m. La Corse est ainsi l’île la plus montagneuse de la Méditerranée : 86 % sont de la montagne et seulement 14 % de la plaine.

 

Corse géologieLe plus long fleuve de la Corse est le Golo (Golu), 84 km, suivi par le Tavignanu, 80 km. Tous les deux s’écoulent dans la Mer thyrénéenne, sur la Côte Est. Sur la Côte Ouest, on trouve aussi des fleuves importants, soit le Tavaru, 53 km, et le Gravona, 42 km. S’ils ont peu d’eau en été, ils peuvent devenir des courants capables d’emporter des obstacles dans les saisons humides, comme au printemps ou bien après un orage en été.

 

Sur la Corse, c’est le climat typiquement méditerranéen qui règne. Il se caractérise par des étés très chauds et secs et des hivers doux et humides. La raison en est la Méditerranée. Comme cette masse d’eau ne se réchauffe et ne se refroidit que lentement, elle est un excellent réservoir de chaleur. En hiver, la mer rayonne de la chaleur. Cependant on trouve en Corse de grands changements de température, à cause des différences d’altitude et des conditions hivernales. C’est ainsi qu’on peut distinguer 4 zones de climat :

  • le climat méditerranéen, jusqu’à 200 m
  • le climat de transition, entre 200 et 1.000 m
  • le climat tempéré, entre 1.000 et 1.500 m
  • le climat alpin, en dessus de 1.500 m

Plus on monte en altitude, plus la température descend. A partir de 1.000 m, la température moyenne minimale tombe au-dessous de 0 degré C. De la neige tombe entre octobre et février. Sur les sommets, elle reste jusqu’en été.

La quantité des pluies dépend aussi de l’altitude. Si la moyenne pour la côte est inférieure à 500 mm (à Ajaccio elle est de 466 mm), il faut compter 1.500 mm à 1.000 m d’altitude et 2.000 mm dans les sommets. Sur la côte, il fait très sec en été. Mais il faut s’attendre à des orages isolés et violents, de sorte que l’eau reste en superficie et s’amoncelle dans les fleuves.

A Ajaccio, la température maximale moyenne atteint presque 30 C. En hiver, la température minimale moyenne reste entre 5 et 7 degrés C, à cause du rayonnement de chaleur de la Méditerranée. Le gel est rare.

 

L’île compte 294.118 habitants (au 1er janvier 2009). Il faut noter que ce chiffre diminue fortement par le fait que beaucoup de Corses travaillent en France continentale ou bien habitent partiellement en dehors de l’île.

A noter aussi que les listes électorales sont établies sans contrôle sérieux. La densité de la population est de 34 habitants au km² - en continent de 110. Plus de la moitié des Corses habite dans les agglomérations de Ajaccio, 63.723 habitants, de Bastia, 61.929 habitants.

La Corse est une partie autonome de la France ; elle est divisée en deux départements : la Corse-du-Sud, 138.593 habitants, et la Haute-Corse, 155.525 habitants. La ville capitale est Ajaccio, Corse-du-Sud.

Environ 70 % de la main d’œuvre travaille dans le secteur des services, dont la moitié dans le tourisme, 10 % dans l’agriculture et le reste dans l’industrie. Le chômage se monte à 15 %. Ces chiffres oscillent suivant les sources qui les donnent. Le tourisme forme le 80 % du produit régional brut. Les touristes apportent environ 400 millions d'euros chaque année.

 

La Corse est visitée chaque année par environ 2 millions de touristes, la moitié le font pendant les mois de juillet et d’août. C’est ainsi que les 30.000 lits d’hôtes de l’île sont rapidement mobilisés. En hiver, par contre, ils sont pratiquement vides, quand les centres d’accueil sont ouverts.

 

La Corse possède un réseau routier de 6.800 km. A côté des cinq routes nationales bien construites, il y a les routes départementales. Elles sont souvent très étroites, sinueuses et bien fournies en nids de poule. La densité des voitures est de 7 véhicules pour 10 habitants - 4.8 en France elle est de 4 véhicules pour 10. C’est le résultat de la mauvaise densité des services publics.

 

Le réseau des chemins de fer - il est à voie étroite - n’est que de 227 km. La ligne principale va de Bastia à Ajaccio, en passant par Casamozza, Ponte-Leccia et Corte. A Ponte-Leccia une ligne qui part pour assurer la liaison avec Calvi. La ligne entre Casamozza et Porto-Vecchio a été endommagée par les troupes allemandes lors de la deuxième guerre mondiale.

 

 

Corsica Ferries

 

Camping au bord de la mer en Corse

 

Camping U Farniente Bonifacio

 

Camping La Pinède Calvi

 

Camping Les Castors Calvi Corse Toboggan

 

Camping Calvi

 

 

La Corse

 

Reise Know How

 

 

Corsica Ferries